Week-end chez les cowboys

Sergipe, le 17 août 2012.

Vielle dameBain de pied, manucureNoix de cajous| Cajous au marché d’Aracaju… |

Vol Manaus-Recife dans un avion omnibus puis bus de nuit de Recife à Aracaju, capitale du plus petit état du Brésil, Sergipe (Le plus grand état du Brésil étant Amazonas). Les gares routières sont à l’image du pays : démesurées. Pas ou peu de trains, comme au Pérou ? Marché d’Aracaju : petit dej : viande, oignons et couscous. Le Portugais est parfois facile : il suffit de rajouter « -inho » comme suffixe au mot français : par exemple : tamarin, tamarinho. Je parle couramment.tamarinsBananesœufs, OeufsStand de poissons en plongéeStand de poissons en plongéePanier de crabes de mangrove| Crabes de mangrove |

Requins au marché au poissons. Je prends de la hauteur pour faire des photos. D’en bas, un type m’agresse verbalement, sans doute pour me demander la pièce. Comme il a quatre ou cinq couteaux de cuisine à la main, je trisse. Balade sur les hauteurs d’Aracaju puis route jusqu’à Porto da Folha, un village de vacheros du Sertão. Ici, je n’ai pas l’air d’être un gringo. On croise peu d’étrangers et il y a une communauté hollandaise. Le blond n’y est pas rare.Cowboy

Cowboy dans une rueRepas sur les rives du Rio São Francisco. Le restaurateur nous sert la recette secrète de sa mère pour la vinaigrette (dites « vinaigrete » du fait de la reforme de l’orthographe qui bannit les doubles lettres: tomate, oignons et vinaigre au plus simple, parfois de la coriandre. Se sert en accompagnement). L’ingrédient secret est le ketchup.

Portrait sur le murEnfantsRue de nuit