Quitter le Pérou…

Tabatinga, le 9 Août 2012.

Tableau noir, carte à la craieAlors que je quitte le Pérou, un petit regret: je suis resté trois semaines mais n’ai sans doute vu que dix pour cent de ce qu’offre le pays qui vaut à lui seul de traverser l’Atlantique pour quelques mois et même, d’apprendre l’Espagnol…

Pour vous en convaincre jetez un œil sur ce blog: Un an au Pérou.

Cuzco a beau être sublime, je crois que je préfère quand même Iquitos, moins touristique et plus vivant (pas un seul Français, c’est quand même un signe) et je pense que ce sera différent à Manaus. Le métissage Indien-Européen est plutôt une réussite (la jeune maman derrière moi dans le fast-boat est sublime, dommage qu’il lui manque un œil.). Reste la constante sollicitation du gringo, voire la franche agressivité due sans doute au machisme latino-chiant de type Tony Montana en vigueur ici.

Je reviendrai quand même…

En guise de générique de fin, un SDF alcoolisé et sa guitare, enregistré sous les arches de la Plaza de Armas de Cuzco:

  • Séb.

    Une petite mise à jour avec un bout de texte retrouvé dans un coin de mon carnet…