Amazonie

Je viens d’arriver en Amazonie Péruvienne à Iquitos. Ici plus qu’ailleurs au Pérou les connexions internet sont lentes, sporadiques, voire inexistantes. J’ai quelques articles que je ne peux pas poster sur Cuzco, Lima et maintenant Iquitos. Les photos ne passent pas, aussi légères soient-elle et les quelques posts que j’ai fait jusqu’à présent m’ont pris une demi-journée. J’essaierai de rattraper mon retard au Brésil. Pour dire vrai, j’ai redécouvert les joies du papier et du crayon. Le black-out sera vraiment total demain, je pars trois jours en forêt.

  • Fais gaffe aux amazones… D

  • Julie

    Salut Sebi, tout va bien? T’es noyé dans la cachaça? Passe le bonjour à Philippe. Bises

    • Voilà. C’est fait.
      Pareil de Recife, me disent-ils.
      Bises, on va se noyer dans la cachaça.

  • Juliette

    Alors, bien arrivé au Brésil ?

    Je me souviens d’avoir lu quelque part qu’à Iquitos il y avait 90% d’humidité dans l’air et que les pages des livres se gondolaient, c’est vrai ?

    • Oui, merci.
      En fait, je viens de quitter l’Amazonie après 15 jours chauds et humides. J’ai effectivement vu des chiffres de cet ordre-là quand j’étais à Iquitos mais ça m’a paru infiniment plus supportable qu’à Manaus. (Et aussi parce qu’il n’y a pas un seul Français…). Va savoir…